présentations de toutes nos propositions concernant l’amélioration de l’usage du vélo au quotidien. Propositions pour des aménagements dans la ville et le alentours, proposition de parcours alternatifs, propositions pour la formation des usagers, etc…

Double sens cyclable

C’est pour le 1er octobre à Charleville !

Ma Ville à Vélo Ardennes Charleville-Mézières Sedan

Courant à Reims depuis des années, il en existe déjà à Charleville-Mézières ! Où ?

Créées par le décret n° 2008-754 du 30 juillet 2008 pour les Zones 30, le DSC a été généralisé par le décret n° 2015-08 du 02 juillet 2015 dans les voies où la vitesse est inférieure ou égale à 30 km/h. Il s’étend depuis le 14 septembre 2018, à l’ensemble des voies limitées à 50 km/h.

Les avantages des “ Doubles sens cyclables ”

  1. Il s’agit d’un aménagement simple, efficace, et peu onéreux.
  2. Le cycliste et l’automobiliste roulent face à face, se voient et s’évitent.
  3. Lorsqu’une portière s’ouvre subitement, le cycliste la heurte par devant et la referme (lorsqu’il la heurte par
    l’arrière, il tape contre le chant).
  4. L’automobiliste se rend compte qu’il n’est pas tout seul, il roule moins vite contrairement aux rues à sens unique où il a tendance à augmenter sa vitesse accentuant le risque d’accrochage par l’arrière.
  5. Il favorise la continuité et la fluidité des trajets cyclables tout en raccourcissant les distances.
  6. La ville est plus “ lisible ” et donc plus accessible aux cyclistes en opposition aux rues à sens unique qui compliquent les itinéraires

Pour ceux qui craignent les accidents, réponse du Ministère de l’intérieur publiée dans le JO Sénat du 25/04/2019 – page 2286 « Après plus de dix ans de retour d’expérience, les différentes études conduites sur le sujet concluent au fait que les doubles sens cyclables n’augmentent pas l’accidentalité cycliste et contribuent au contraire à la sécurité des cyclistes, notamment du fait que la vitesse moyenne des véhicules tend à diminuer en présence d’un double sens cyclable. C’est pourquoi la ministre des transports a annoncé le 14 septembre 2018, dans le cadre du plan national vélo, la généralisation des doubles sens cyclables à l’ensemble des voies limitées à 50 km/h. « 

A Charleville-Mézières, un arrêté va justifier la non présence du DSC dans certaines rues à sens uniques où certaines conditions ne sont pas réunies (largeur, densité de trafic, visibilité ..).

(suite…)

Continuer la lectureDouble sens cyclable

Rues Scolaires

Comme prévu lors de l’adoption du Schéma des mobilités, début du test des « rues scolaires », réservées aux piétons et vélos aux heures d’entrée et de sortie. Une nouveauté traduite avec enthousiasme et en dessin par les enfants de Kennedy et Jean Zay.

Clic, Journal France 3 de 19h 23 mai
(suite…)

Continuer la lectureRues Scolaires

Trottoir et stationnement

La Cour de Cassation vient de préciser la notion de trottoir.

8 mars 2022
Cour de cassation
Pourvoi n° 21-84.723

Chambre criminelle – Formation restreinte hors RNSM/NA

Publié au Bulletin

ECLI:FR:CCASS:2022:CR00270

  1. Le code de la route utilise, aux articles R. 412-7 et R. 412-34, puis R. 417-1 à R. 417-7, le terme « trottoir » pour définir une zone principalement affectée aux piétons et, à l’inverse des aires piétonnières, longeant une voie affectée à la circulation des véhicules.
  2. Ce code réprime d’autant plus sévèrement les infractions au stationnement qu’elles contraignent les piétons à circuler sur la chaussée, ainsi qu’il résulte de la comparaison entre les contraventions de la deuxième classe prévues par les articles R. 417-5 et R. 417-10 II 1°, et les contraventions de la quatrième classe des articles R. 417-11 I 5° et 8°, a.
  1. Par ailleurs, des circonstances fortuites tenant aux particularités du terrain peuvent interdire que la zone affectée aux piétons longeant la chaussée soit surélevée, de sorte qu’exiger qu’un trottoir présente une telle caractéristique entraînerait une insécurité juridique et ne serait pas « cohérent avec la substance de l’infraction » (CEDH, arrêt du 12 juillet 2007, Jorgic c. Allemagne, n° 74613/01, §§ 100 – 116).
  2. Il en résulte que constitue un trottoir, au sens des textes susvisés, la partie d’une voie urbaine qui longe la chaussée et qui, surélevée ou non, mais distinguée de celle-ci par une bordure ou tout autre marquage ou dispositif, est réservée à la circulation des piétons.
(suite…)

Continuer la lectureTrottoir et stationnement