Pistes cyclables ou bandes cyclables ?

Les bandes/pistes cyclables sont des voies/chaussées réservées aux cycles.

Bande cyclable Quai de l’Esplanade Piste cyclable Boulevard de Béthune Piste cyclable Rue de Vieille Meuse
quai-explanade bethune2 vieille-meuse2

Ma Ville à Vélo 08 préconise la piste qui permet beaucoup plus rapidement d’augmenter le nombre d’aménagements cyclables dans l’agglomération.

Comparatifs entre piste cyclable et bande cyclable.

A) Centre d’études sur les réseaux de transport et l’urbanisme (Certu) :

« Les cyclistes [non expérimentés] se sentent peu rassurés sur les bandes cyclables, car très proches des automobilistes, qui ne respectent pas forcément la bande. En outre, certains automobilistes confondent volontairement bandes cyclables et espace de stationnement. »

bethuneCela peut être aussi le cas sur les pistes !
exemple : Boulevard de Béthune

Avantages de la bande cyclable : « les automobilistes sont plus sensibilisés aux vélos qu’ils voient mieux. De plus, la non-séparation physique ne pose pas de problème pour le nettoyage. De nombreuses études ont montré que les bandes cyclables occasionnent moins d’accidents que les pistes car les différents usagers sont plus conscients de leur positions respectives.

Ce genre d’installation coûte peu cher et nécessite moins d’espace qu’une piste cyclable.»

B) Avis de la Fédération française de cyclotourisme :

« L’idée de la séparation [grâce aux pistes cyclables ] des vélos avec le trafic motorisé paraît séduisante, mais elle comporte de graves inconvénients de cohabitation (avec les piétons), des problèmes de sécurité lors du raccordement au niveau des carrefours et enfin des problèmes liés au nettoyage (accès des balayeuses). »

vieille-meuse3 Raccordement dangereux !

Rue de la Vieille Meuse

C) Le Grand Lyon privilégie en ville la réalisation d’aménagements en marquage comme les bandes cyclables et les couloirs mixtes bus-vélos pour les avantages qu’ils présentent :

+ L’affirmation de la place du vélo sur la chaussée parmi les autres véhicules, contribuant à un meilleur respect de cet usager vulnérable et à l’apaisement des vitesses.

+ Une souplesse d’utilisation pour les cyclistes : facilité d’entrée et de sortie, possibilité de dépasser ou d’éviter un obstacle.

+ Un meilleur fonctionnement en carrefour ; les cyclistes se réfèrent aux mêmes signaux et adoptent les mêmes trajectoires que les autres véhicules (pas de phase, ni de matériel spécifique).

+ Une meilleure sécurité en intersections grâce à la covisibilité entre cyclistes et automobilistes, réduisant l’accidentologie sur les mouvements tournants (cf. p 160, sachant que 57% des accidents impliquant des cyclistes dans l’agglomération ont lieu en carrefour1).

+ Une évolutivité d’aménagement permettant de s’adapter plus facilement aux variations de flux.

+ Un meilleur entretien grâce à une gestion unique assurée par le nettoiement courant, ne nécessitant ni circuit supplémentaire, ni de matériel spécifique.

+ Des aménagements à coûts maîtrisés.

> Les double-sens cyclables présentent les mêmes avantages et permettent par ailleurs des trajets plus directs, plus nombreux et plus sûrs.

D) La Suisse prône autant que possible les bandes cyclables au détriment des pistes :

  • sécurité le long de l’aménagement 
  • insertion aisée dans les carrefours ;
  • modération de la vitesse des véhicules ;
  • peu coûteux ;
  • peu gourmand en espace ;
  • confort comparable à celui des automobilistes.

« Les problèmes occasionnés par la bicyclette doivent être réglés sur le terrain : sur la route même et non à côté. » Les pistes cyclables sur le trottoir sont très peu nombreuses en Suisse.

E) Ville de Buc (Yvelines)   

La bande cyclable -contrairement à la piste cyclable séparée de la chaussée- n’assure pas une protection absolue, mais elle possède des avantages non négligeables :

+ elle confère un sentiment personnel de sécurité au cycliste ;

+ elle signale à l’automobiliste la présence des cyclistes, elle sert donc de signe avertisseur;

+ elle consacre le cycliste comme co-utilisateur de la chaussée ;

+ elle morcelle l’espace qui, de ce fait, n’est plus la propriété de la seule voiture ;

+ elle sécurise le trottoir en créant une zone tampon entre les piétons et les voitures;

+ elle est généralement bien entretenue puisqu’au même niveau que la chaussée;

+ elle permet au cycliste de rouler vite

+ elle soumet le cycliste au même régime de priorité que la voiture

Un désavantage de la bande cyclable

– puisqu’elle est à même la chaussée, elle peut être envahie par le stationnement

Fermer le menu