Les trottoirs

Dans le Carolo Mag n° 235 de décembre 2019, Jean-François Saint-Bastien de la Société d’histoire des Ardennes fait un historique de cet élément de voirie.

Information plus actuelles, provenant du CEREMA ( centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement)

La largeur recommandée d’un trottoir est 1,80 m ;
«La largeur minimale du cheminement est de 1,40 m libre de mobilier ou de tout autre obstacle éventuel. Cette largeur peut toutefois être réduite à 1,20 m en l’absence de mur ou d’obstacle de part et d’autre du cheminement. »
« Sur le plan vertical, un passage libre d’au moins 2,20 m de hauteur est aussi à respecter. »

« La largeur du cheminement piétonnier sur un trottoir est aussi parfois réduite du fait de la présence d’une végétation envahissante »

« Les chantiers urbains empiètent fréquemment sur les trottoirs. Les travaux peuvent occasionner une gêne, par le dépôt de matériel, de matériaux ou l’implantation d’une signalisation provisoire. »

Si les poubelles, sacs, bacs à ordures et conteneurs de tri sélectif n’occupent que temporairement l’espace public entre le moment de dépôt et celui de leur enlèvement, ils n’en constituent pas moins des obstacles au cheminement des piétons… Les trottoirs ne sont généralement pas dimensionnés en prenant en compte cet encombrement ..

« La part de l’espace urbain dédiée aux piétons est bien souvent très réduite par rapport à celle accordée à la circulation motorisée. Ce déséquilibre est encore plus marqué si l’on prend en considération l’occupation illicite de ces espaces piétons par les véhicules stationnés de manière irrégulière, … »

Le stationnement sur trottoir est classé très gênant (passible d’une contravention de 135,00 €) depuis le décret 2015-808 du 2 juillet 2015. Les dispositions de l’ancien article R.37-1 du code de la route, qui permettait à l’autorité investie de pouvoir de police de prendre des mesures en matière d’arrêt ou de stationnement différentes de celles prévues audit article, ont été abrogées par les nouvelles dispositions entrées en vigueur au 1er juin 2001 (décret 2001-251 du 22 mars 2001).

Interdit si la largeur pour les piétons est inférieure à 1,4m

Les cyclistes peuvent-ils circuler sur les trottoirs ?

Un cycliste peut  pédaler sur un trottoir jusque l’âge de 8 ans. Au delà, il devra poser pied à terre et pousser son vélo à la main. L’association rappelle à ses membres cette règle. Y contrevenir dessert notre cause !.

Fermer le menu