Propositions d’amélioration dans le quartier de La Ronde-Couture

Propositions d’amélioration dans le quartier de La Ronde-Couture

Zone rue du 11 novembre, rue des Haybions, rue des Mésanges,  rue des Perdrix et rue des Bouvreuils :

Au début de la rue du 11 novembre, la bande cyclable, pourtant obligatoire, est effacée.
  Un peu plus loin, après le carrefour avec la rue Caquot, le début de la piste cyclable située rue du 11 novembre, matérialisée sur une partie du trottoir de droite, commençait  à angle droit (photo prise avant les travaux de construction en cours). Pour pouvoir accéder plus facilement à cette piste, serait-il possible de redessiner le début de la piste en améliorant l’angle ?

La piste cyclable, sur trottoir rue des Mésanges, s’arrête juste avant le carrefour rue des Haybions, à proximité de l’école primaire des Haybions. Pour la sécurité des piétons et des cyclistes, il faudrait aménager l’extrémité de cette piste cyclable.

   
 

Entrée de la voie verte rue des Mésanges

La rue Félicien Wautelet est à sens unique entre la rue du stade et la rue du 11 novembre. La rue du 11 novembre est en zone 30 et dans la rue Wautelet, il y a un panneau de limitation de vitesse à 30 km/h. Le passage de la rue Félicien Wautelet en zone 30 permettrait aux vélos de descendre cette rue à sens unique et de rejoindre la rue des Mésanges par la voie verte qui passe près du stade Salengro.

Lorsqu’on est sur la bande cyclable rue Léon Bourgeois et qu’on veut remonter vers la Ronde-Couture et le haut du quartier de Mohon, on n’a pas de liaison cyclable : la bande cyclable avenue Carnot est dans l’autre sens, les rues du stade et des Perdrix sont à sens unique (dans l’autre sens), sur le début de la rue du 11 novembre, la bande cyclable est effacée et la bande cyclable avenue du Bois Fortant commence à l’intersection de la rue Albert Caquot.

Une solution serait de mettre la bande cyclable avenue Carnot dans le sens de la montée, puisque pour descendre on a la solution de passer par la rue des Bouvreuils, la rue des Mésanges, la rue des Perdrix, la rue Félicien Wautelet, la rue du stade et le boulevard de Béthune.

Mais comme la bande sur l’avenue Carnot est dangereuse à cause du nombre de véhicules la fréquentant, l’idéal serait de placer cette voie cyclable entre le trottoir et les voitures parquées, à l’image de ce qui existe route de Prix.  Avenue Carnot, au carrefour de la rue Emile Zola

Une autre solution serait d’autoriser les cyclistes à circuler à contre sens, sur le haut de la rue des Bouvreuils, rue en sens unique à partir du carrefour situé avenue Carnot et rue Ferroul.

Zone rue des Haybions, place Lucien Bauchart, avenue Carnot,

rue Ferroul, rue des Mésanges et rue de la Ronde-Couture :

Malgré l’obligation donnée par la loi Laure, peu d’aménagements cyclables dans ce secteur, en cours de rénovation urbaine. La rue Ferroul, récemment rénovée est limitée à 30 km/h, mais n’est pas en zone 30. Quelques aménagements ont été réalisés ou sont prévus pour les piétons, mais rien de prévu pour les vélos.

Les bandes cyclables situées :

– dans le haut de la rue des Mésanges, côté descente de la rue Ferroul  (à proximité de la piscine et du collège Léo Lagrange) vers la rue des Haybions,

– et dans la rue de la Ronde-Couture côté montée vers le haut de la rue des Mésanges et la rue Ferroul,

ne sont reliées à rien.

 A l’angle de l’avenue André Lebon et de la rue des Mésanges  Un peu plus loin, rue des Mésanges, près du rond-point rue des Haybions.

Sur ces deux photos, on voit qu’il y a et un trottoir macadamisé et un chemin pour piétons en sable compacté.

La réalisation d’une piste cyclable sur l’emplacement du chemin en sable compacté permettrait de relier la rue des Mésanges à hauteur du croisement de la nouvelle rue André Lebon et le rond-point des Haybions, tout près de l’école des Haybions.

Dans cette même rue des Mésanges, la rue des Prés, initialement en impasse, a été prolongée par un chemin pour piétons. Aucun panneau d’indication excluant toute circulation d’engins motorisés ou non. Les cyclistes y-sont-ils admis ? Si oui, ce chemin permettrait aux cyclistes venant de la rue de la Ronde-Couture de rallier plus facilement la rue des Mésanges et la place Lucien Bauchart.

Zone du quartier de la Croisette, le site du futur campus universitaire

Le projet d’aménagement du campus universitaire par la municipalité se situe au centre de cet îlot.
Et si ce  projet urbanistique conséquent prévoyait aussi la réalisation d’un réseau de pistes cyclables au départ du campus ?

Sur l’ensemble du quartier de la Ronde-Couture, seul le boulevard Jean Delautre a une bande cyclable dans chaque sens.
Pourtant, à vélo, on ne s’y sent pas en sécurité, car les voitures roulent assez vite.
Il y aurait assez d’espace sur le côté droit de ce boulevard pour y créer une véritable piste cyclable.

 

Juste à côté de l’IFTS et du Pôle de Haute Technologie, se situent le cimetière et une plaine de jeux, parcourus par une liaison douce.

Sur le mur du cimetière, plaque concernant ce chemin, défini comme « liaison douce » financée par l’Union européenne.

Aucun panneau de signalisation à l’entrée de ce chemin, dans le prolongement de la rue Ferroul, vers la place Gaston Deferre.

Début du chemin place Gaston Deferre (derrière « Aldi »).
Sans panneau de restriction concernant la circulation de vélos. Les cyclistes sont-ils autorisés à y circuler ?

Au départ de cette liaison douce, un autre chemin longe la partie sud du cimetière et traverse la plaine de jeux de la Ronde-Couture. Ce chemin, assez dégradé, aurait besoin d’une réfection.
Ce chemin est-il pour piétons uniquement ou les cyclistes sont-ils autorisés à circuler ?


Début du chemin près du cimetière rue Ferroul

Plaine de jeux de la Ronde-Couture

A plusieurs endroits, ces bornes avec un panneau à moitié effacé. Qu’indique-t-il ?

Début du chemin rue des Pivoines, en-dessous du cimetière.
En face de ce chemin, un chemin, pour piétons uniquement, permet de pénétrer au milieu de la zone d’immeubles fort dense située entre la rue Ferroul, la rue des Pivoines et l’avenue du Muguet.

Le chemin entre l’avenue du Muguet et l’avenue Carnot et le chemin noir le long de la Vence ne sont pas loin. Pourrait-on les relier par un itinéraire cyclable ?

Zone du Moulin Le Blanc :

Fort de son passé industriel, le site du Moulin Le Blanc, parcouru par la Vence, a été reconverti en « Parc d’activités du Val de Vence ».

En juin 2013, à l’initiative du Conseil d’habitants, le chemin noir (appelé noir en raison des scories issues des cubilots et des fours de l’usine de tréfilerie et de galvanisation Lefort) est transformé en chemin piétonnier et cyclable pour relier le quartier du vieux Mohon à La Ronde-Couture.

Au Moulin Le Blanc, face au chemin de liaison situé entre l’avenue du Muguet et l’avenue Carnot, débute le chemin noir, dédié aux piétons et vélos (bien qu’aucun panneau d’information ne le précise).

 

Le chemin noir entre la Vence et « Intermarché »

Fin du chemin noir aménagé, situé à l’extrémité de la rue de la Vence et début du sentier vers la rue Monseigneur Loutil.

 

Le long de la rue Monseigneur Loutil, derrière la barre d’immeubles, le sentier qui longe la Vence est étroit. Son état actuel permet mal aux cyclistes d’emprunter cet itinéraire, notamment à cause de la boue quand il pleut. Un réaménagement de ce sentier serait le bienvenu !

Extrémité du sentier de la Vence débouchant sur la rue Monseigneur Loutil, près de l’ESAT, de la place et de la gare de Mohon

La poursuite de l’aménagement en piste cyclable du chemin de la Vence, derrière la barre d’immeubles rue Monseigneur Loutil,  permettrait de rejoindre la piste cyclable le long de la Meuse, située derrière le dépôt ferroviaire de Mohon, et d’atteindre sans difficulté le parking Picasso, puis Mézières par la passerelle que la municipalité projette de construire sur la Meuse.

Et enfin, afin de désenclaver la zone industrielle, artisanale et commerciale du Moulin Le Blanc, ne pourrait-on pas imaginer la création d’une liaison douce, à l’est, vers la chaussée de Sedan et au sud, vers La Francheville ?

Cela permettrait d’atteindre sans difficulté les zones industrielles et commerciales de Mohon et Villers-Semeuse…

Une passerelle désaffectée entre le chemin noir et le pôle d’activités du Val de Vence.
Sa rénovation offrirait une liaison douce entre le quartier de La Ronde-Couture et la zone du Moulin Le Blanc.

 

L’extrémité actuelle de la rue de l’Artisanat.
On devine la poursuite du chemin à l’emplacement de l’ancien embranchement SNCF qui reliait l’usine Lefort vers la ligne ferroviaire de Mohon.
Ce chemin non entretenu débouche actuellement dans l’enceinte de l’ESAT de Mohon.

Mais l’extrémité de la rue Ernest Renan qui débouche sur la chaussée de Sedan est tout près, juste derrière la pépinière d’entreprises du Val de Vence. Ne pourrait-on pas imaginer une liaison douce pour relier la zone du Moulin Leblanc à la chaussée de Sedan et donc à Mohon et Villers-Semeuse ?

 

Et pour rêver un peu plus, pourquoi ne pas imaginer de relier par une liaison douce la zone d’activités du Val de Vence à l’entrée de La Francheville ?

L’extrémité actuelle de la rue Mickaël Faraday : un chemin qui passe sous le pont de l’autoroute et qui se dirige vers La Francheville.

 

 

Plan des quartiers (fin 2016) de la Ronde-Couture, de la Couronne Champagne et de Mohon figurant les aménagements cyclables

Rues surlignées en vert : aménagement cyclable

–  en pointillé noir, bande cyclable unique

–  en double pointillé noir, bande cyclable de chaque côté

–  ligne noire continue : piste cyclable en site propre

–  en gros trait vert : voies vertes ou liaisons douces

Rues surlignées en violet : zones 30 (souhait d’un double-sens cyclable dans rues à sens unique)

 

Fermer le menu