Conférence débat Transition énergétique au Campus

  • Post Author:
  • Post published:février 6, 2020
  • Post Category:Agenda

Bien que les défis du réchauffement climatique et des ressources limitées de la planète (rapport en 1972 du « Club de Rome« ), soient répétés depuis quelques années, bien des personnes présentes n’avaient pas encore évalué les modifications radicales nécessaires pour limiter les conséquences de 2 siècles de croissance !
Plusieurs fois préconisé : le vélo et l’investissement urgent : les pistes cyclables.
A part le couplet auquel nous ne souscrivons pas (sur le nucléaire et contre le solaire, l’éolien, le biogaz), nous sommes en phase avec une grande part de l’analyse et des préconisations :

« Il préconise à la France de se lancer de manière résolue, massive et ordonnée dans la reconstruction de son économie vieillissante (transition énergétique, transports efficaces et sobres, décarbonisation de l’industrie lourde, rénovations du parc résidentiel / tertiaire, travail sur l’urbanisme…), afin d’embarquer l’Europe et le reste du monde dans cette lutte par effet de mimétisme, l’Europe étant « le dos au mur » et ayant les atouts pour réussir la première dans cette nouvelle voie. » (Wikipédia)

« Penser que nous pouvons procéder à l’électrification rapide de véhicules qui conserveraient les mêmes caractéristiques de nombre, de masse et de puissance, en conservant une mobilité en voiture équivalente à celle que nous avons maintenant (13.000 km par an et par voiture pour les véhicules particuliers), et sans augmenter les émissions de CO2 (parce que cela passerait au moins pour partie par une augmentation des centrales à charbon) est probablement se bercer d’illusions. Si nous sommes prêts à nous contenter de véhicules de 200 kg plafonnant à 50 km/h et disposant de 80 km d’autonomie (ordre de grandeur des performances des voitures dont il est souvent question dans la presse), on peut y arriver en restant au pétrole dans un premier temps : par rapport à nos chars modernes – même une « petite » voiture pèse plus d’une tonne – cela divisera leur consommation par 5 à 8 ! »

Sur France Culture, ses positions sur le nucléaire !

Vendredi 14 février à partir de 14 h à l’Amphithéâtre de l’EiSINe – Charleville-Mézières en présence de Jean-Marc JANCOVICI.

Bien peu de personnes ont utilisé pour s’y rendre, la piste cyclable de la place de l’hôtel de ville de Mézières au cœur du Campus. Idem pour les options 2 : le BUS ; ou 3 : TER + BUS / TER + vélo.