Comparaison des modes de déplacement

L’Agence d’urbanisme de la région mulhousienne a publié en 2017 ce comparatif.

Les propositions de préconisation en 10 points
• Miser sur le vélo et la marche.
• Revoir les incitations financières aux déplacement.
• Accroître la fréquentation des Transports en Commun pour améliorer leur «rentabilité».
• Communiquer sur le coût réel des déplacements afi n de faire évoluer les comportements.
• Favoriser les alternatives à la voiture individuelle avec le compte mobilité
• Privilégier des modes de transport apportant de la valeur au territoire.
• Réfléchir au financement des infrastructures de la ville de demain.
• Faciliter le suivi financier.
• L’opportunité des PDE – PDIE.

Prendre en compte les externalités positives. La pratique de la marche et du vélo présente des externalités positives : gains pour la santé, réduction des émissions de polluants.
Les habitants sont en meilleure forme grâce à l’activité physique et à un air plus propre. Cela génère donc des économies pour la CPAM.
Les modes actifs ont en plus l’avantage d’être très économiques aussi bien pour les habitants que pour la collectivité.
A contrario, la voiture coûte cher, pollue et contribue à la sédentarisation des habitants augmentant ainsi les risques de maladies cardiovasculaires.
Cela impacte le budget de la sécurité sociale.

Télécharger le comparatif complet
Fermer le menu