Comité interministériel de la sécurité routière – Mardi 9 janvier 2018

Commentaire d’Isabelle Lesens

« Parmi leurs victimes innocentes, il y a d’abord les piétons âgés, les jeunes et les gosses. Ça nous fait 559 piétons tués en France en 2016, soit 91 de plus qu’en 2015, pour 67 millions d’habitants. Alors d’ici 2018 ou 2019 on va dégager les abords des passages piétonniers, augmenter les sanctions pour non-respect des passages piétons, etc. Rien de structurellement fort, n’est-ce pas ?
Bon, on verra, mais c’est vrai qu’à ce que je vois, les accidents graves ont lieu majoritairement sans infraction d’aucune sorte de la part des piétons ou des cyclistes. Comme c’est la police qui le dit, ça a des chances d’être vrai.  »

 

Dossier de presse : Sauvons plus de vies sur nos routes

extrait : MESURE N°10
Objectif : Accompagner le développement de la pratique du vélo en toute sécurité.

Si la pratique du vélo présente de nombreux bénéfices pour la santé et l’environnement, le développement de cette pratique en France s’accompagne malheureusement d’une augmentation de l’accidentalité pour cette catégorie d’usagers : depuis 2010, le nombre de cyclistes tués sur les routes augmente en moyenne de 1,6% par an, avec une hausse de 8,7% pour la seule année 2016.
Il convient donc de mieux sensibiliser ces nouveaux usagers parmi lesquels on distingue deux publics : les jeunes scolarisés et les personnes qui achètent ou louent des vélos.
Il convient d’informer les cyclistes sur les équipements de protection.
Les équipes de recherche travaillant sur l’accidentalité des cyclistes et le comité des experts du Conseil national de la sécurité routière sont unanimes : le port du casque est le moyen le plus efficace pour protéger des traumatismes crâniens.

LA MESURE
– pour les enfants : généraliser le « savoir rouler », qui existe déjà dans certaines académies, et qui viendrait s’ajouter aux autres savoirs fondamentaux que les élèves doivent maîtriser à leur entrée en 6ème à l’image du « savoir lire », « savoir écrire », « savoir nager »… afin que les jeunes puissent acquérir une réelle autonomie à vélo pour l’entrée au collège.
– pour les adultes : augmenter la pratique de la « remise en selle » en sensibilisant davantage les personnes souhaitant acheter ou louer un vélo aux bienfaits et au bon usage en toute sécurité de ce mode de transport, par de courtes séances de sensibilisation, animées par les fédérations concernées ou les vendeurs.
Echéance prévisionnelle : septembre 2018.
– améliorer les connaissances sur les bénéfices de nouveaux équipements (les casques vélos pliables, les bandeaux de protection avec airbags…) et poursuivre les études scientifiques et épidémiologiques sur les apports des équipements en termes de réduction des traumatismes et de leur gravité chez les cyclistes.

Fermer le menu